1. Accueil
  2. Les conseils PES Isolation
  3. Quel est le meilleur isolant pour les murs extérieurs ?

Quel est le meilleur isolant pour les murs extérieurs ?

L’isolation des murs par l’extérieur est une technique visant à envelopper un bâtiment d’un manteau isolant afin d’améliorer le confort thermique des occupants. C’est aussi la méthode la plus efficace pour isoler une maison (parce qu’elle élimine le plus de ponts thermiques) et celle qui offre le plus d’avantages sur tous les plans. Néanmoins, la réussite de vos travaux de rénovation énergétique repose sur un paramètre essentiel : le choix de l’isolant. Quel est le meilleur isolant pour les murs extérieurs ? PES France vous aide à faire le bon choix pour vos travaux d’isolation thermique par l’extérieur.

Pourquoi l’isolant est-il si important pour garantir une bonne isolation thermique par l’extérieur ?

Pour de multiples raisons, l’isolation par l’extérieur des murs d’une maison (on parle aussi d’ITE pour « isolation thermique extérieure ») est la méthode la plus efficace pour isoler une façade. Plus onéreuse que l’isolation par l’intérieur, elle offre néanmoins de nombreux avantages : suppression d’un maximum de ponts thermiques, protection accrue des murs extérieurs, amélioration de l’isolation acoustique, pas de surface habitable rognée… C’est aussi l’occasion de procéder à un ravalement complet de la façade.

Néanmoins, pour garantir l’efficacité des travaux, il faut choisir avec soin son matériau isolant. C’est essentiel parce que la résistance thermique d’un isolant détermine sa capacité à empêcher les déperditions de chaleur. C’est aussi un paramètre qui influe fortement sur le coût des travaux.

Or il existe de nombreux isolants appartenant à des familles distinctes (isolants minéraux, naturels ou synthétiques) et tous affichent des caractéristiques différentes : laine de verre, fibres de bois, laine de roche, polystyrène expansé ou graphité… Alors, comment choisir le meilleur isolant pour les murs extérieurs ?

Comment choisir le meilleur isolant pour les murs extérieurs ?

Pour sélectionner le meilleur isolant pour les murs extérieurs, il est indispensable de savoir quels isolants sont adaptés à cette méthode de rénovation thermique. Un bon isolant thermique pour l’extérieur ne doit pas craindre l’humidité tout en affichant des performances élevées, comme c’est le cas de la laine de roche par exemple. En comparaison, la laine de verre, souvent employée pour isoler, n’est pas hydrofuge et nécessite la pose d’un pare-vapeur : c’est pourquoi on l’utilise plutôt pour isoler les murs intérieurs.

De leur côté, les panneaux de fibre de bois sont à la fois efficaces, résistants et durables, à l’instar de la plupart des isolants naturels. Mais ils ont un inconvénient : ils reviennent cher. Si la surface à isoler est importante, cela peut représenter un vrai handicap.

Le meilleur isolant pour les murs extérieurs, en termes de coût, est sans doute le polystyrène. Cet isolant pour les murs est le plus répandu, en raison de ses qualités thermiques et de sa mise en œuvre simplifiée. Il est facile à poser, s’adapte aux différentes méthodes (isolation sous bardage et autres), et il suffit d’appliquer un enduit de finition pour garantir une belle esthétique à la façade. 

En réalité, la réponse à la question de savoir quel est le meilleur isolant pour les murs extérieurs dépend grandement de votre projet d’isolation thermique, de votre budget, mais aussi de vos goûts. Par exemple, si vous privilégiez les produits écologiques, y compris pour l’isolation de votre maison, vous ferez peut-être le choix d’un isolant naturel.

Pourquoi le choix de l’isolant est important pour toucher les aides financières ?

S’il est important de choisir le meilleur isolant pour les murs extérieurs, c’est aussi parce que les aides financières aux travaux de rénovation énergétique (prime énergie, éco-prêt à taux zéro, MaPrimeRénov’ et la TVA à 5,5 %) sont soumises à des seuils d’efficacité à dépasser.

Pour être plus clair : vos travaux doivent permettre à votre maison d’atteindre un certain niveau de performance énergétique, ce qui suppose de considérer avec soin la résistance thermique minimale offerte par les isolants. En l’occurrence, le seuil est fixé à 3,7 m2.K/W pour les murs en façade, ce qui représente une épaisseur d’isolant de 12 cm en moyenne.

Demandez conseil à votre entreprise RGE de rénovation thermique pour choisir judicieusement votre matériau isolant !

Nous utilisons des cookies (et des technologies similaires) pour faire fonctionner nos services, mesurer la performance de nos services, personnaliser le contenu et les publicités, fournir des fonctionnalités de réseaux sociaux et analyser notre trafic.