Isolation des combles aménageables : comment s’y prendre ?

Contrairement aux combles perdus qui ne sont pas utilisés, les combles aménagés (ou aménageables) font partie intégrante de la maison et sont généralement chauffés. Or, les défauts d’isolation de la toiture sont responsables d’environ 30 % des déperditions énergétiques du logement. Il est donc essentiel de recourir à l’isolation d’un comble aménagé pour bénéficier d’un confort optimal dans l’habitation, durant les grands froids comme pendant les grosses chaleurs. Chez PES France, nous prenons en charge vos travaux d’isolation des combles aménageables et vous expliquons comment les choses se passent, à quel prix, et avec quelles aides financières.

Combles aménageables : de quoi parle-t-on ?

Un comble est « aménageable » lorsqu’il est possible de le transformer en surface habitable. C’est envisageable si la hauteur sous faitage est au moins égale à 1,80 m, si la pente de la toiture est supérieure à 30°, et si la maison dispose d’une charpente traditionnelle (constituée de pièces de bois de forte section assemblées par chevillage). On parle aussi de combles « habitables » ou « accessibles ».

Néanmoins, il est indispensable de procéder à l’isolation des combles aménageables ou aménagés. Tout simplement pour pouvoir utiliser cet espace supplémentaire comme pièce de vie… et pour éviter les déperditions d’énergie !

Isolation des combles aménageables : quels avantages ?

Ne pas isoler ses combles, c’est comme laisser les fenêtres ouvertes tout l’hiver alors que le chauffage est allumé. La chaleur a tôt fait de prendre la poudre d’escampette en profitant des zones mal isolées. À lui seul, le toit d’une maison concentre 30 % des déperditions d’énergie du logement. Autant dire que l’isolation des combles aménageables est une nécessité…

  • Pour gagner en confort en hiver et en été. L’isolation des combles aménageables permet de supprimer les passoires thermiques. En hiver, des combles bien isolés conservent la chaleur à l’intérieur, ce qui permet de réduire drastiquement ses factures énergétiques. En été, quand les températures sous le toit peuvent atteindre 70°C, l’isolation permet de protéger les combles des coups de boutoir du soleil et de garder un maximum de fraîcheur.
  • Pour lutter contre l’humidité et ses conséquences – apparition de moisissures, dégradation de la charpente, etc.
  • Pour se servir de l’espace comme pièce à vivre. L’isolation d’un comble aménagé permet de garantir une température optimale toute l’année et d’y apporter le même confort que dans le reste de la maison. Ce qui est indispensable si l’on souhaite en pièce à part entière.

Enfin, l’amélioration globale des performances énergétiques du logement qui résulte de l’isolation des combles aménageables contribue à augmenter sa valeur marchande.

Comment procéder à l’isolation des combles aménageables ?

L’isolation des combles aménageables passe d’abord par le choix de l’isolant utilisé. Il en existe trois grandes catégories :

  • Les isolants minéraux(laine de verre ou de roche). Ceux sont les plus fréquemment employés pour l’isolation d’un comble aménagé. Ils offrent de bonnes performances en matière d’isolation thermique et phonique, et un bon rapport qualité-prix.
  • Les isolants synthétiques(panneaux en polyuréthane). Leurs performances thermiques sont excellentes et leur prix compétitif. Mais ces matériaux durent généralement moins longtemps, présentent un bilan carbone défavorable, et peuvent générer des fumées toxiques en cas d’incendie.
  • Les isolants à base de matériaux naturels(laine de chanvre, de mouton ou de bois, liège, ouate de cellulose…). Ils sont à la fois très performants, pérennes, et bons pour la planète.

Il convient, ensuite, de choisir l’épaisseur de l’isolant, qui détermine aussi sa fonction. Ce choix se fait en fonction des caractéristiques du logement.

Enfin, il reste à installer l’isolant ! L’opération « classique » consiste à procéder à l’isolation des combles aménageables par l’intérieur : les panneaux sont fixés point par point à l’aide de chevrons, au niveau de la charpente. On parle d’ « isolation entre chevrons », ce qui permet d’empiéter le moins possible sur l’espace habitable. Il existe une autre méthode pour l’isolation d’un comble aménagé : en passant par l’extérieur, c’est-à-dire en retirant la toiture. Mais cette solution, difficile et coûteuse, est moins fréquente et plutôt adaptée à une réfection complète du toit ou à une construction neuve.

Combien coûte l’isolation d’un comble aménagé ?

Pour l’isolation des combles aménageables par l’intérieur, comptez entre 50 et 70 € du mètre carré, pose comprise (le double pour l’isolation d’un comble aménagé par l’extérieur).

Ces prix peuvent toutefois varier en fonction de plusieurs paramètres : nature et épaisseur de l’isolant, surface à isoler, coût de la main-d’œuvre… En tout état de cause, le gain en matière d’économies d’énergie et de confort rend cette opération rentable à moyen terme.

De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?

Plusieurs aides permettent aux particuliers d’optimiser leur budget en vue d’une opération d’isolation des combles aménageables :

  • L’éco-prêt à taux zéro: un prêt sans intérêts à hauteur de 15 000 € pour financer votre projet (et plus que cela si vous effectuez d’autres travaux en complément).
  • La prime énergie: vous demandez à votre fournisseur d’énergie de vous rembourser une partie du montant des travaux.
  • La TVA à 5,5 %: vous en bénéficiez pour vos travaux d’isolation dès lors que vous faites appel à une entreprise spécialisée comme PES France.
  • MaPrimeRénov’: une prime forfaitaire calculée en fonction des revenus du ménage et du gain écologique résultant des travaux d’isolation des combles aménageables.
Contactez-nous sans attendre pour demander votre devis isolation !