Ravalement de façade : le guide complet

Un ravalement de façade ne se limite pas à redonner un coup de jeune aux murs extérieurs d’une habitation : c’est un entretien incontournable permettant d’en améliorer l’esthétique (aspect extérieur) et d’en garantir l’imperméabilité. Ce qui explique que cette opération soit imposée dans la plupart des communes.

Le ravalement d’une maison est aussi l’occasion d’optimiser les performances énergétiques en isolant les murs, les coûts étant ainsi concentrés en une seule intervention (isolation et rénovation des façades dans une même opération).

Parce que ce type de chantier doit être confié à une entreprise spécialisée, PES France vous accompagne tout au long de votre projet de ravalement de façade pour votre maison, et prend en charge vos travaux de rénovation énergétique. PES est une référence en matière de conseil relativement aux travaux de ravalement et d’isolation. 

Ce guide a pour but de vous expliquer pourquoi il est important de rénover la façade de votre habitat, les étapes à suivre pour le faire, le prix d’un tel chantier, et les aides dont vous pouvez bénéficier. Autant de points qui vous serviront à demander un devis en bonne et due forme.

Ravalement de façade, ça veut dire quoi ? 

Le ravalement de façade est une intervention qui consiste à ravaler les murs d’une habitation pour lui redonner son aspect d’origine, pour combler des défauts (comme des fissures), pour refaire l’isolation thermique, etc. En effet, au fil du temps, les façades tendent à s’abîmer à cause des intempéries, de la pollution, des mousses qui élisent domicile dessus, etc. Il est important de rénover régulièrement et, au besoin, d’appliquer un traitement au niveau des murs extérieurs d’une maison ou d’un immeuble.

Cette opération en revient à rénover les murs afin d’assurer la protection de l’habitat en cas de dégradations ou de fissures, mais aussi de préserver (ou embellir) l’aspect esthétique des façades en posant un nouveau revêtement sur le support (comme de l’enduit), en refaisant la peinture, en appliquant un traitement (produit hydrofuge), etc.

Lorsqu’une entreprise prend en charge un projet visant à ravaler des façades, elle peut également être amenée à rénover les menuiseries (portes, fenêtres, volets) pour une protection accrue.

En raison des nombreuses situations qui peuvent se présenter (maison ou immeuble en copropriété, état des murs, nécessité de poser un revêtement ou d’appliquer un traitement, etc.) et des multiples étapes indispensables à la réalisation du chantier, il est recommandé de prendre conseil auprès d’un professionnel et de faire établir un devis précis.

En quoi est-ce avantageux de ravaler une façade ?

Un ravalement de façade, comme toute opération de rénovation au niveau des murs extérieurs, est donc indispensable en raison des dégâts causés par les éléments extérieurs. Mais c’est aussi une démarche avantageuse à plusieurs égards :

  • C’est une manière d’offrir une seconde jeunesse à son habitat. La dégradation des matériaux ou l’apparition de fissures peuvent grandement nuire à la qualité de la protection offerte par les murs, mais aussi à leur aspect esthétique. C’est pourquoi, en plus de ravaler votre façade, vous pouvez choisir d’appliquer un nouveau revêtement (peinture, enduit, crépis, etc.). Attention, toutefois : le type de revêtement doit être sélectionné en fonction du support et, plus exactement, des matériaux utilisés pour l’édification des murs. Ainsi, la brique suppose de privilégier un enduit à base de chaux, et un support comme le bois nécessite de commencer par un processus de ponçage et de décapage avant de poser la peinture ou la lasure (celle-ci permettant de conserver l’apparence du bois).
  • C’est aussi une façon d’améliorer les performances thermiques de l’habitat. Le fait de ravaler la façade donne l’opportunité de refaire à neuf son isolation. C’est d’ailleurs une obligation si le ravalement concerne plus de 50 % de la surface de la façade (hors ouvertures). De plus, le fait de vous lancer dans des travaux d’isolation thermique rend votre chantier de ravalement éligible à des aides de l’État relatives aux améliorations énergétiques. Sollicitez le conseil d’une entreprise spécialisée pour en savoir plus.

Ravalement de façade : quand est-ce indispensable ?

Tout bâtiment résidentiel doit faire l’objet d’un ravalement de façade, généralement au bout de dix ans. Mais cela peut s’avérer indispensable avant l’expiration de ce délai, lorsque les murs extérieurs sont dégradés. Les causes peuvent être multiples : intempéries, pollution, défaut d’étanchéité, développement de mousses et de lichens, décollement partiel du revêtement, fissures, graffitis, etc. Autant d’agressions qui remettent en cause la protection dont jouissent les occupants de l’habitat.

Au-delà de l’aspect purement esthétique, ces dégradations peuvent occasionner des problèmes sérieux à l’intérieur du logement, par exemple des infiltrations d’eau ou une détérioration des performances énergétiques. Il ne s’agit donc pas seulement de réaliser un ravalement de maison pour embellir les murs extérieurs et respecter des obligations, mais, plus important : pour les maintenir en bon état et garantir leur imperméabilité autant que leurs qualités d’isolation.

Pour un ravalement de maison, cette opération est à l’initiative du propriétaire. Pour un immeuble d’habitation, c’est généralement le syndic qui, après avoir obtenu l’aval des copropriétaires, en fait la demande. En effet, dans une copropriété, la décision de ravaler des façades doit faire l’objet d’un vote préalable en assemblée générale. Dans une petite copropriété, comprenant moins de cinq lots, les décisions peuvent être prises à l’unanimité des voix, sans AG, ce qui permet de prévoir la rénovation des murs sans en passer par une procédure complexe.

Ravalement de la façade d’une maison : quelles sont les démarches ?

Le ravalement de façade est une obligation légale, pour les maisons individuelles comme pour les immeubles d’habitation comprenant des lots en copropriété. Le Code de la construction et de l’habitation (articles L132-1 à L132-5) stipule que cette opération, visant à maintenir les murs extérieurs en bon état, doit être réalisée au maximum tous les dix ans. Chaque commune est libre de faire appliquer cette obligation à sa convenance et selon le rythme de son choix, mais la responsabilité qui incombe aux propriétaires, elle, est immuable, y compris dans le cadre d’une copropriété.

D’autres obligations viennent s’y ajouter, qui supposent de suivre plusieurs étapes :

  • Un ravalement de façade de maison doit faire l’objet d’une déclaration préalable de travaux déposée en mairie. Lorsque les travaux imposent l’installation d’un échafaudage et que celui-ci est amené à empiéter sur la voie publique, il est nécessaire d’obtenir une autorisation.
  • Esthétiquement parlant, la façade, une fois rénovée, doit respecter les cadres imposés par le Plan local d’urbanisme (PLU), pour des raisons d’harmonisation. En effet, il n’est pas possible pour un propriétaire de décider seul de repeindre sa façade en rose bonbon ! Le PLU donne des recommandations en ce sens, qu’il s’agisse des murs extérieurs, des menuiseries ou des toitures.
  • Depuis le 1er janvier 2017, les travaux de ravalement de maison qui affectent plus de 50 % de la façade entraînent la réalisation conjointe de travaux d’amélioration des performances thermiques. Il est alors nécessaire de procéder à l’isolation des murs, par l’extérieur ou par l’intérieur.

En tout état de cause, les travaux de ravalement de façade pour une maison (et d’amélioration des performances énergétiques) étant lourds, ils doivent être confiés à des professionnels. En effet, seule une entreprise spécialisée dispose du savoir-faire technique, des compétences et des outils nécessaires à la bonne prise en charge du chantier.

Quelles sont les étapes à suivre pour ravaler une façade ?

En raison de leur complexité, les travaux de ravalement ne doivent pas être pris à la légère. Il est ainsi indispensable de suivre un certain nombre d’étapes pour réaliser ce projet dans les meilleures conditions :

  1. Effectuer un diagnostic en amont afin de vérifier l’état du support et d’identifier les dégradations. C’est ce qui permet au professionnel d’évaluer les solutions adaptées au type de façade, notamment en tenant compte des matériaux utilisés (comme la brique ou le bois), et de vous fournir un devis sur-mesure.
  2. Préparer le chantier avec rigueur pour garantir le bon déroulement des travaux, en particulier en demandant les autorisations légales nécessaires et en acheminant le matériel adapté (échafaudage…).
  3. Procéder au nettoyage de la façade. En fonction des matériaux, le nettoyage peut prendre différentes formes : nettoyage à sec, nettoyage par voie humide, gommage de la façade, décapage et ponçage (pour le bois, etc.).
  4. Rénover et traiter. En fonction des dégradations qui touchent les murs (joints abîmés, fissures, efflorescence…), le traitement du support peut varier.
  5. Protéger la façade en posant un revêtement. Les travaux de ravalement se terminent par la pose d’un revêtement visant à donner un aspect esthétique à la façade et à la protéger contre les intempéries. Pour cela, on utilise généralement un enduit, auquel on ajoute de la peinture.

Ravalement de maison : combien ça coûte ?

La notion de « ravalement de façade » est générique. Elle recouvre en réalité un grand nombre d’interventions allant du simple nettoyage aux réparations plus ou moins importantes, en passant par la réfection de la peinture, la pose d’une nouvelle protection (enduit) et l’isolation des murs. Le coût d’un ravalement dépend donc de plusieurs paramètres : type d’intervention, composition du mur (matériaux employés pour son édification, comme de la brique ou du bois), type de revêtement à poser (enduit, peinture…), état général du bâtiment, hauteur de l’immeuble, accessibilité, besoin ou non de poser un échafaudage, et prix de la main-d’œuvre.

  • Pour un ravalement de façade simple (nettoyage), il faut compter entre 10 € et 70 € du m2  en fonction de la technique employée : par projection de matière, humide, à sec, au laser.
  • Pour un ravalement de façade avec peinture, entre 25 € et 50 € du m2.
  • Pour un ravalement de façade complet (avec enduit), entre 50 € et 140 € du m2.
  • Pour un ravalement de façade de maison avec isolation par l’extérieur, entre 80 € et 180 € du m2.
  • Pour un ravalement de façade de maison avec bardage (bois, métal, composite ou PVC), entre 15 € et 110 € du m2.
  • Pour un ravalement de façade en maçonnerie apparente, pierres de taille et/ou briques : environ 40 € du m2.
  • Pour un placage de façade (pose de matériaux sur le mur, pierres ou vêtures par exemple), entre 50 € et 200 € du m2.

Globalement, il faut compter entre 10 € et 200 € du m2 pour un ravalement de façade en fonction du type d’intervention et de la nécessité d’isoler ou non. Pour une maison individuelle, le coût total moyen tourne autour de 6 600 €.

Cette fourchette de prix est large mais, comme nous l’avons dit plus haut, elle dépend de multiples critères, et des besoins relatifs à votre projet. Si un simple nettoyage suffit pour certains murs extérieurs, d’autres ont besoin d’en passer par un ravalement de façade complet. Dans certains cas de figure, il sera indispensable de procéder aussi à la rénovation de l’isolation thermique ; dans d’autres, il faudra également prévoir le traitement de la façade. Pour le savoir, les travaux doivent être précédés d’une expertise complète, réalisée par un professionnel, et validée par un devis en bonne et due forme. Voilà pourquoi vous devez choisir une entreprise spécialisée dans ce type de chantier et solliciter son conseil.

De quelles aides pouvez-vous bénéficier pour ravaler votre façade ?

Certes, un ravalement et une rénovation de façade sont des interventions qui ont un coût. Ce prix peut grandement varier en fonction de la nature du projet et de ses composantes. Pour autant, il est possible de réduire le coût du ravalement grâce à des aides financières mises en place par l’État, et prévues pour soutenir les particuliers dans un projet de travaux. Quels sont ces coups de pouce de l’État ?

  • La TVA à taux réduit. Pour un ravalement de maison simple, la TVA appliquée est de 10 %. Pour un ravalement doublé de travaux d’isolation thermique, elle passe à 5,5 %. Cela, à condition de confier le chantier à un professionnel comme PES France.
  • L’éco-PTZ. Dans le cas d’un ravalement de façade de maison avec amélioration des performances énergétiques, vous pouvez bénéficier d’un éco-prêt à taux zéro si le bâtiment a plus de dix ans.
  • MaPrimeRénov’. Cette prime calculée en fonction des revenus du ménage et du gain énergétique s’applique à un ravalement de façade qui inclut une amélioration de l’isolation thermique.
  • Prime énergie. Cette prime versée par votre fournisseur d’énergie est valable pour les travaux d’isolation conjoints à votre ravalement de maison.
  • Les aides locales. Certaines collectivités proposent des aides pour le ravalement : renseignez-vous !

Ces aides de l’État permettent de couvrir une partie non négligeable du prix du chantier. Notez que pour en bénéficier, vous devez confier les travaux dans votre maison ou votre immeuble à une entreprise certifiée RGE, et présenter un devis ainsi que des factures. N’hésitez pas à demander conseil à PES Isolation !

Contactez nous sans attendre pour demander votre devis isolation !